En France

Chiffres de la bio en métropole

Au 31 décembre 2017, l’agriculture biologique en France comptait :

  • 36 691 producteurs, soit + 13,7 % par rapport à fin 2016.
  • 17 353 opérateurs de l’aval (transformateurs, distributeurs et importateurs), soit + 17 % par rapport à fin 2016.

 

En fin d’année 2017, la SAU est estimée à plus de 1,7 millions d’hectares, ce qui représente un accroissement de plus de 15% des surfaces conduites selon le mode biologique par rapport à 2016. La part de la SAU française en bio atteindrait ainsi 6,6 % de la SAU totale.

 

RÉPARTITION TERRITORIALE :

En 2017, les surfaces conduites en bio progressent dans toutes les régions et plus particulièrement en Corse, dans les Hauts- de-France et la Nouvelle-Aquitaine avec des évolutions dépassant +20 %.

Les conversions massives de surfaces de 2015 sont entrées en production bio en 2017 avec pour corollaire des augmentations à deux chiffres des surfaces bio entre 2016 et 2017 pour l’ensemble des régions, exceptée la Bretagne.
Ces évolutions ont été particulièrement marquées dans les régions Occitanie (+33 %), Corse (+26 %), Nouvelle-Aquitaine (+24 %) et Bourgogne-Franche-Comté (+22 %).

Comme en 2016, près de 60 % des fermes et des surfaces conduites en bio se situent dans quatre régions :

  • Occitanie (8 164 fermes, 422 319 ha)
  • Auvergne-Rhône-Alpes (5 377 fermes, 235 641 ha)
  • Nouvelle-Aquitaine (5 327 producteurs, 227 352 ha)
  • Pays de la Loire (2 927 fermes, 171 081 ha)

La région Provence-Alpes-Côte d’Azur reste la région française avec la part de surface agricole utile conduite en bio la plus forte, au-delà de 20 %. Elle est suivie par les régions Occitanie avec 13,4 % et la Corse avec 10,9 %.

Pour plus d’information, consultez le site de l’Agence Bio.