Notre accompagnement

Les actions pour la reconquête de la qualité de l’eau

Deux principes fondamentaux guident les actions du GAB 44 dans l’accompagnement des Bassins Versants :

  • Une approche globale des systèmes de production : une évolution des pratiques doit donc prendre en compte l’ensemble du système d’exploitation pour pouvoir être pérennisé de manière cohérente sur la ferme avec une prise en compte des enjeux environnementaux comme un atout et non une contrainte.
  • La création d’une dynamique territoriale et la présentation des perspectives d’évolution de systèmes de production pour les agriculteurs. Il s’agit de créer des dynamiques d’échanges entre producteurs permettant aux groupes ainsi créés d’évoluer ensemble. C’est une approche chronophage mais pertinente dans la réappropriation des enjeux par les producteurs.

Les actions du GAB prennent différentes formes :

  • Participation aux comités de pilotage et techniques des partenaires de la gestion de l’eau
  • Appui technique auprès des producteurs des territoires sous forme individuelle ou collective (cf. rubrique Agriculteurs)
  • Réalisation d’études stratégiques d’implication du réseau bio, proposées systématiquement dès invitation du GAB 44 à un COPIL
  • Accompagnement du développement de filières locales à caractère environnemental
  • Grille d’analyse des territoires: étude d’opportunité de développement de l’agriculture biologique

Exemple : accompagnent des producteurs -rices sur la communauté de communes du Pays d’Ancenis

Actuellement, le GAB 44 et Terrena unissent leurs savoir-faire afin d’accompagner un groupe de dix producteurs -rices engagés -es en agriculture écologiquement intensive vers l’agriculture biologique. Ce partenariat permet de soutenir les producteurs en répondant à la fois à leurs objectifs de performances (techniques et économiques) et aux objectifs de reconquête de la qualité de l’eau du territoire.

Bassin versant « Hâvre, Grée et affluents de la Loire » : gagner une classe de qualité

De 2013 à 2015, la COMPA a conduit des études visant à diagnostiquer les problématiques du territoire et identifier les actions à mettre en œuvre afin d’atteindre le bon état des cours d’eau. Le constat est que les cours d’eau du bassin versant « Hâvre, Grée et affluents de la Loire en Pays d’Ancenis » présentent un état écologique caractérisé de « médiocre ». La COMPA a ainsi engagé, sur ce bassin versant, deux actions complémentaires sur la restauration des cours et marais et sur le volet « pollutions diffuses et ponctuelles ». (plus d’info ici)

Sur le volet pollution diffuse, la COMPA s’est fixé pour objectif de lancer une dynamique de territoire, de gagner une classe de qualité pour chaque paramètre (phosphore total, nitrates, oxygène dissous, pesticides,…) pour les bassins versants dégradés et de maintenir le bon état pour les autres.
Pour y arriver la stratégie est de mobiliser l’ensemble des acteurs du territoire, d’accompagner le changement de pratiques et d’intégrer la qualité de l’eau dans les actions multi-partenariales du territoire.

Le démarche engagée par le GAB 44 et Terrena

Ce travail s’appuie notamment  sur la « nouvelle agriculture » qui permet d’induire des évolutions de pratiques chez les producteurs, sur une approche systémique pour permettre l’évolution sur 5 ans des pratiques des producteurs vers l’agriculture biologique et surtout sur les débouchés économiques que développe ou souhaite développer Terrena.

Actions mises en œuvre :

  • La première étape a été la constitution d’un groupe de 10 agriculteurs volontaires qui ont accepté d’adhérer à cette démarche. Les fermes du projet sont des systèmes en polycultures-élevage.
  • Une fois le groupe construit un premier diagnostic individuel a été réalisé afin d’identifier les leviers pour faire évoluer leurs pratiques. Sont ressortis principalement la gestion du sol et le travail sur les rotations.
  • Sur cette base, quatre demi-journées techniques collectives sont proposées chaque année au groupe. Ces journées techniques portent sur des thèmes choisis pas les agriculteurs, en lien avec les leviers identifiés et ayant pour objectif de les accompagner vers des pratiques de l’agriculture biologique : désherbage mécanique, rotations, gestions de la fertilisation, etc…

 

En dernière année de projet un bilan individuel sera réalisé chez chaque agriculteur sur l’évolution des pratiques, la perception de l’accompagnement et les suites qu’ils donneront à l’action.

Les résultats attendus sont une réelle évolution des systèmes de production vers une meilleure prise en compte de l’environnement.
En effet, une des clés est de sécuriser le revenu des producteurs et l’alliance d’une organisation de conseil agricole indépendante et d’une coopérative proposant conseil et débouchés économiques permet justement d’accompagner les producteurs de manière pertinente sur les volets à la fois techniques ET économiques.

 

Les sites pilotes Eau et bio

Le réseau des sites pilotes Eau & Bio – animé par la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique (FNAB) depuis 2010 – est un réseau de co-production, de mutualisation et d’expérimentation.

Il réunit les territoires les plus innovants et engagés dans la problématique agricole – plus particulièrement l’agriculture biologique – dans un contexte de protection ou de reconquête de la qualité de l’eau.

Les sites pilotes Eau et bio sont un véritable outil au service des collectivités. Pour en savoir plus, consulter le site internet www.eauetbio.org. Vous pouvez également vous inscrire à la newsletter !

Partager